Détection d’odeurs | Vita DogTeam | Vita Nutrition Animale - www.vitanutrition.ca

Stimulation mentale: est-elle aussi importante que la stimulation physique?

On sait tous que les chiens ont besoin de bouger, de courir et de jouer, non seulement pour leur développement physique, mais pour leur bien-être en général… Sauf que, des fois on accorde trop d’importance à l’entrainement physique du chien et pas assez à son entrainement mental. Je ne dis pas qu’il ne faut plus faire bouger son chien. Marcher et courir sont d’excellentes activités pour votre chien, et sont même primordiales, mais il faut aussi incorporer un peu de stimulation mentale dans sa routine quotidienne pour avoir un chien bien adapté et équilibré.

La stimulation mentale est aussi importante, voire peut-être plus importante que la stimulation physique… Pourquoi? Car plus les chiens bougent physiquement, plus ils deviennent en forme. Tout comme nous d’ailleurs. Et comme ils développent leur endurance, il faut augmenter la durée ou bien la cadence à chaque sortie pour réussir à dépenser l’énergie en banque de votre chien. Un défi qui n’est pas toujours facile à relever pour tout le monde. Ceci dit, si on prend le temps de travailler le mental de notre chien pour une durée de 15 à 30 minutes par jour c’est l’équivalent d’environ une heure (1h) de travail physique. De plus, étant donné qu’on peut changer le type de travail mental effectué, nous n’avons pas besoin d’augmenter le temps de l’exercice.

La stimulation mentale peut aussi aider à éliminer la plupart des comportements problématiques : jappements excessifs, comportements reliés à l’anxiété, réactivité, etc. Pourquoi? Tout simplement parce que votre chien a maintenant une « job » à faire. Une fois son travail terminé, il n’a plus d’énergie en surplus pour se dépenser sur les « petites niaiseries » qui nous font souvent grincer des dents (genre gruger le coin du divan ou encore japper après les chats du voisin).

La stimulation mentale peut être faite sous plusieurs formes : l’obéissance, la détection d’odeurs, des trucs cocasses, du rallye-o. Elle est même présente dans certaines activités physiques aussi : sports attelés, agilité, flyball, etc. Toute activité qui amène votre chien à utiliser son cerveau et à chercher une solution fait partie de la stimulation mentale (ex.: sports attelés : quel chemin prendre? détection d’odeurs : quelles odeurs paient?).

La première question que je pose à mes clients qui viennent en consultation privée pour des comportements problématiques est « Votre chien est actif combien d’heures dans une journée ? » (ceci inclut la stimulation physique et mentale). Environ 95% des clients répondent (avec un peu de gêne) qu’ils sont actifs au total maximum 1 à 2 heures par jour… Cela signifie que le chien est au repos ou inactif pendant 22 heures. Donc, pendant 22 heures le chien accumule son énergie.

À un moment, ce surplus d’énergie finit par sortir et ce n’est pas toujours comme on aimerait (le chien jappe, il creuse des trous, il n’écoute pas en laisse, etc.). Pensez-y ; si vous prenez une marche avec votre chien, est-ce qu’il tire dès que vous sortez dehors? Quand vous revenez vers la maison (donc a la fin de votre marche) est-ce que votre chien tire moins ou peut-être plus du tout? C’est normal, car le chien vient de dépenser le surplus d’énergie qu’il avait quand qu’il est sorti au début de sa marche… Une façon d’éviter cela est de le faire travailler 15 minutes avant votre marche. Vous pouvez tout simplement cacher des biscuits autour de la maison et dire « va chercher ». Évidemment, il faut apprendre au chien à travailler mentalement, à faire ce qu’on lui demande, mais il comprendra rapidement et y prendra vite plaisir.

N’oubliez pas la règle la plus importante dans l’entrainement d’un chien (quand qu’on utilise la méthode du renforcement positif) : ignorez les comportements que vous n’aimez pas et récompensez ceux que vous aimez. Conséquemment, à chaque fois que votre ami poilu fait quelque chose que vous n’appréciez pas, changez ses idées et demandez-lui de faire quelque chose de productif (p.ex. une série de assis-couche). Votre chien va comprendre que les niaiseries paient beaucoup moins que de s’asseoir ou de faire le beau.

Dernier petit point ! Pour que votre chien aime travailler mentalement avec vous, n’oubliez pas de le récompenser souvent! Pensez-y… Si vous alliez travailler à chaque semaine mais que vous n’étiez jamais payé continueriez-vous à travailler ? Hum pas sûre. C’est la même chose pour le chien : si ça ne paie pas assez, votre chien va perdre le focus et vite se désintéresser.

Bref, continuez de travailler votre chien physiquement mais, essayez d’ajouter un peu de travail mental et de voir si l’attitude de votre chien change et si les « petites niaiseries » diminuent. Je suis prête à parier que votre chien sera plus heureux, moins excité et plus mentalement stable! Qu’avez-vous à perdre!?

 

P.S. Récompenser peut être de donner des gâteries, des câlins, de jouer, de continuer à faire quelque chose qu’il aime ou veut faire ou tout simplement de parler à votre chien. Ça varie pour chaque chien! À vous de trouver ce qui est le plus payant pour le vôtre!

 



Du pot à la gamelle !Un livre de recettes GRATUIT pour chiens et chats mettant en vedette le bouillon Vita

Inscrivez-vous pour recevoir notre livre de recettes GRATUITEMENT!

Permettez à votre animal de bénéficier des bienfaits du bouillon sous toutes ses formes et amusez-vous à lui créer des recettes qu’il prendra plaisir à déguster.

JE VEUX MES RECETTES GRATUITES !