Les suppléments pour animaux : comment savoir si vous donnez le meilleur à votre chien ou à votre chat

Depuis que nous avons démarré ce qu’est aujourd’hui Vita Nutrition Animale, on nous a souvent demandé si on prévoit un jour se lancer dans une gamme de nourriture complète pour chiens et chats. À chaque fois, notre réponse est « Non », et ce, pour différentes raisons.

On croit aux bénéfices et à la pertinence des suppléments pour animaux. Cependant, on croit aussi à l’importance de bien les choisir et surtout de s’éduquer un peu sur l’alimentation animale afin de s’assurer de donner le meilleur à son animal.

Mais comme on sait que ce n’est pas toujours évident de trouver des informations fiables sur le web, surtout en ce qui concerne le monde animal, on vous a préparé un article complet pour vous aider à trouver et à donner les meilleurs suppléments à votre chien et/ou chat.

Dans cet article :

  • Le mythe des formules complètes
  • Les meilleurs suppléments à avoir
  • Quand et comment donner des suppléments à vos animaux

Le mythe des formules complètes

Non seulement nous croyons qu’il existe déjà sur le marché de magnifiques compagnies qui offrent une foule de produits intéressants (autant cru qu’en croquettes) en ce qui concerne les formules complètes, mais nous croyons également que chaque individu a des besoins différents. Voilà pourquoi une formule en soit ne peut jamais réellement être complète pour tous à notre avis.

C’est vrai. Certaines formulations sont plus « complètes » que d’autres en ce sens où elles présentent plus d’ingrédients variés.

Mais, c’est toujours possible « d’améliorer » la recette en y ajoutant des suppléments selon les besoins de vos différents animaux. Mais encore, on s’entend qu’au courant de la vie d’un animal ses besoins varient.

Opter pour la variété

C’est connu, en tant qu’humain, si vous n’avez pas pas de problématique spécifique et que vous mangez des aliments variés et peu transformés, alors vous ne devriez pas avoir besoin de prendre des vitamines.

Eh bien, le principe est le même chez les animaux : varier les aliments leur permet d’aller chercher tout ce dont ils ont besoin dans les bonnes proportions. Plus vous offrez de nourriture variée à votre animal (en respectant ses besoins et son régime bien sûr, autrement dit avec des aliments adaptés à son organisme), plus vous vous assurez qu’il a tout ce dont il a besoin pour être en santé.

De plus, la variété permet de renforcer le système digestif en habituant l’animal à différentes nourritures. Il serait donc moins à risque de développer des intolérances à différents aliments.

Mais bon, même si tout ça fait du sens sur papier, il n’en reste pas moins qu’avec les animaux, la variété ne fait pas partie de nos us et coutumes. Tout ça, en plus de différentes contraintes (p.ex. un chien qui ne digère pas bien différentes sortes de croquettes, un chat difficile qui lève le nez sur pratiquement tout, un autre encore qui présente diverses allergies alimentaires, etc.)

D’autant plus que simplement varier les sources de protéines n’est pas suffisant. Par exemple, si vous décidez d’alterner entre un sac de croquettes à base de poulet et un à base d’agneau d’une même compagnie, la base, soit la formule ou le mixte de vitamines ajoutées reste souvent la même. Vous n’êtes pas plus avancés.

Ça devient un peu plus embêtant de bien varier. C’est donc là que les suppléments entrent en jeu… Mais attention… Pas n’importe lesquels…

Suppléments pour animaux ou compléments?

Un supplément N’est PAS obligatoire. Il permet d’améliorer l’état général et la santé de l’animal selon sa condition et les bienfaits que vous recherchez.

Par exemple, si votre chien fait de l’arthrose, ajouter supplément comme du bouillon d’os au quotidien est génial. Mais le bouillon d’os ne constitue pas son repas et ne remplace aucun des aliments du repas. Il ne s’agit que d’un ajout.

Autrement dit, si une formule doit nécessairement contenir des suppléments pour être dite complète, alors il y a lieu de se questionner sur la recette de base (mais ça c’est un autre sujet). On pourrait plutôt parler ici de compléments, c’est-à-dire des aliments qui viennent compléter l’alimentation, signe qu’elle n’est donc pas complète.

Attention à bien lire les étiquettes

C’est vrai, plusieurs formules ajoutent directement des suppléments dans leurs recettes. Cependant, il faut faire preuve de prudence devant ce qui est mentionné, car vous voulez idéalement des suppléments les plus naturels possible.

La meilleure façon de savoir si un aliment est naturel ou non, reste de consulter la liste des ingrédients. Et comme pour vous, si les termes que vous voyez sur la liste des ingrédients ne vous parlent pas (genre « acide ascorbique » ou encore « palmitate »), alors il y a fort à parier que ce sont des vitamines issues de procédés de transformation chimiques… donc pas trop naturels…

Contrairement aux suppléments synthétiques, les « suppléments » issus d’aliments frais et entiers (p.ex. moule verte, varech) sont faciles à reconnaitre par l’organisme. Et comme ils sont composés d’une foule de vitamines qui agissent en synergie, le corps ne risque pas autant de se retrouver en carence ou en surplus, ce qui pourrait créer des déséquilibres métaboliques et donc des problèmes de santé.

Les meilleurs suppléments à avoir

Avant de penser à dresser la liste des « meilleurs suppléments à avoir dans votre garde-manger », c’est important pour nous de vous sensibiliser à ce qui distingue un bon d’un moins bon supplément pour animaux.

Transformation des suppléments

Un supplément peut provenir d’une source naturelle, mais il peut ne pas être efficace selon la façon dont il a été transformé. Par exemple, on retrouve des probiotiques ajoutés dans certaines formules de croquettes. Mais entre ça et ne pas en avoir du tout, il n’y a pas vraiment de différence.

Pourquoi? Parce que les bactéries ne survivent pas à la cuisson à haute température des croquettes ou à la forte congélation des formules crues.

C’est sensiblement la même chose pour les enzymes qui sont ajoutées aux formules « complètes ».

C’est donc important que vous soyez sensibles à la façon dont les produits qui contiennent les suppléments ou les suppléments eux-mêmes ont été produits pour en arriver au format que vous trouvez sur les tablettes.

Le plus naturel possible… mais attention

Un autre problème avec les suppléments pour animaux naturels réside dans leur conservation.

Il faut vous méfier des agents de conservation artificiels (certains animaux font des réactions allergiques) et même des agents de conservation tout court (p.ex. l’ajout de sel). On s’entend, une certaine quantité de sel est souhaitable, mais lorsqu’utilisée à titre d’agent de conservation, ça surpasse généralement les besoins quotidiens.

Cependant, ce n’est pas parce qu’un supplément est dit naturel qu’il est forcément recommandé ou bon pour votre animal. Cette appellation a parfois le « dos large ». De plus, c’est important de bien vous informer de la façon dont le supplément est produit, car il peut très bien avoir été dénaturé pour faciliter la conservation.

C’est donc toujours important de vous assurer que votre animal peut bénéficier de l’apport d’un supplément en consultant votre vétérinaire ou un agronome spécialisé en alimentation canine et féline.

Quand et comment donner des suppléments à vos animaux

Maintenant qu’on a un peu fait le tour de la question en ce qui concerne l’origine, la production et la nature des suppléments, qu’en est-il de la posologie?

C’est une question qu’on nous demande souvent par rapport à nos produits.

À chaque supplément ses bienfaits

Premièrement, avant même de vous demander la quantité et la fréquence à laquelle donner un supplément à votre animal, il faut d’ABORD vous demander quels bienfaits est-ce que vous souhaitez atteindre en ajoutant cet aliment à sa nourriture.

C’est clair que vous voulez le mieux pour votre animal, mais ça implique quoi vraiment pour vous « vouloir le mieux »?

Si vous ne vous questionnez pas, la gamelle de votre animal risque de comporter plus de suppléments qu’autre chose. Et rappelez-vous toujours qu’à la base, si l’alimentation de votre animal est bien équilibrée et qu’elle répond à ses besoins métaboliques, vous ne devriez pas avoir à ajouter une foule de suppléments.

Un même supplément, s’il n’est pas synthétique ni dénaturé, présente généralement différents bienfaits.

C’est le cas de notre bouillon d’os. Pour une personne dont le chien présente une problématique articulatoire (de l’arthrose par exemple), on suggère d’en donner sur une base quotidienne. Cependant, pour une personne dont le chien n’a pas de problèmes à ce niveau, mais est très actif, on recommande plutôt d’en donner après une longue sortie ou un gros entrainement pour faciliter la récupération.

Dans les deux cas, il s’agit du même supplément, mais comme les bienfaits recherchés ne sont pas les mêmes alors, la posologie variera.

Si vous avez des questions par rapport aux recommandations fournies par la compagnie ayant produit le supplément, n’hésitez jamais à les contacter pour avoir plus d’informations.

Des contre-indications

De manière générale, lorsque les suppléments sont donnés sous forme d’aliments naturels (p.ex. du kéfir ou des légumes fermentés), il n’y a pas de contre-indications particulières. Mais, pour certains, c’est possible que certains suppléments, même provenant de sources d’aliments naturels, ne soient pas recommandés.

Si votre animal présente une condition de santé particulière, alors il vaut mieux toujours vous informer auprès de votre vétérinaire ou d’un agronome spécialisé en alimentation canine et féline d’abord.

Il existe aussi des contre-indications générales. P.ex. si on vous suggère d’ajouter des légumes à la ration de votre animal pour varier les vitamines, ce ne sont pas tous les légumes qui sont bons à ajouter et il faut les avoir préalablement broyés parce que les chats et les chiens n’ont pas l’enzyme qui permet de fragmenter la cellulose que l’on retrouve dans les aliments végétaux comme les légumes.

Il y a aussi des mises en garde par rapport à la conservation de certains suppléments qui peuvent devenir inefficaces ou nocifs avec le temps. Par exemple, la qualité de l’huile de poisson peut grandement varier d’un produit à l’autre. De plus, selon le temps qu’elle est laissée sur la tablette, elle peut rancir et ne plus présenter de bienfaits.

On revient donc encore et toujours à l’importance de vous informer auprès des compagnies afin d’en apprendre plus sur la source de leur approvisionnement et leurs procédés de production et de conservation.

Dans le fond, les suppléments pour animaux, c’est super bon d’en intégrer aux repas de votre animal. Cependant, il faut le faire intelligemment et ce n’est pas parce qu’on vante les vertus d’un « super-aliment » qu’il est nécessairement recommandé pour votre animal.

En résumé :

  • Aucune formule dite complète n’est jamais réellement complète.
  • Tous les animaux sont uniques dont ont des besoins différents.
  • C’est important de choisir des suppléments selon les bienfaits que vous recherchez.
  • Ce n’est pas parce qu’un produit porte le nom de « supplément » qu’il est nécessairement bon pour votre animal. Informez-vous avant.

Dernière chose : faites attention aux « modes » et assurez-vous que les suppléments que vous utilisez sont composés d’ingrédients naturels et le moins transformés possibles afin de bénéficier de leurs bienfaits au maximum.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PROMO DRAGON : 1 AN APRÈS! Livraison gratuite

Pour souligner notre belle croissance depuis ce passage aux Dragons l'an passé, on vous offre les frais de livraison sur toute commande passée en ligne.

Valide jusqu'au mercredi 12 mai 9h.