Loïc Waterstop | Vita DogTeam | Vita Nutrition Animale - www.vitanutrition.ca

Votre chien s’arrête pour boire ? Voici la solution !

Les beaux jours n’étant pas terminés, beaucoup de canicrosseurs vont sans doute avoir le même problème : leur chien va s’arrêter pour boire dans les flaques d’eau (ou en chercher) pendant qu’ils sont en train de courir.

En soi, ce comportement ne représente pas un gros problème, mais il a l’inconvénient de casser notre rythme de course et pour les compétiteurs, de leur faire perdre de précieuses secondes.

Moi-même, quand j’ai commencé le canicross, mon husky avait cette tendance d’arrêter pour boire dans les flaques d’eau dès qu’il faisait plus chaud que 12-13°C. Ce comportement n’est pas « mauvais », car il est un très bon indicateur de l’état physique de votre chien : il a soif et a probablement chaud par la même occasion.

Avant de vous parler d’une solution à mettre en place pour résoudre le problème, il est important de rappeler quelques précautions de base pour le bien-être voire la survie de votre chien :

  • Ne pas le faire courir quand il fait plus de 20-25°C ;
  • Veiller à ce que votre chien s’hydrate correctement avant et après la course (ou la sortie d’entrainement) ;
  • Favoriser les zones ombragées avec des points d’eau (bois, sous-bois..)

J’habite en Belgique. Ici malheureusement, pas mal de courses sont organisées quand les beaux jours reviennent et donc ce genre de précautions est utile à rappeler. Dans les pays où les courses sont organisées quand il fait plus frais, ce problème arrive moins souvent…

Je n’entre pas non plus dans les détails ou les astuces que j’utilise pour aider au mieux-être votre chien avec la chaleur, car ça ferait l’objet d’un post à part entier. Michaël en parle d’ailleurs dans son ebook (ebook que je conseille à tout canicrosseur qui se respecte de lire donc n’hésitez pas à vous le procurez).

Le « Water-Stop »

Que soit pour gérer la prise d’eau pendant la course ou n’importe quel autre comportement que votre chien adopte de manière autonome, le fait de le « cadrer » va faire en sorte que ce soit l’humain qui décide quand il veut voir apparaitre ce comportement ou non.

« Cadrer » veut dire : « Mot clé » + Action du chien + « Mot clé de fin ».

Mais comment faire pour cadrer le comportement de la prise d’eau en course ?

Tout d’abord, il faut respecter les besoins de son chien ! Et oui, comme je vous l’ai dit plus haut, si votre chien veut boire quand il court, c’est qu’il a soif. Donc, il va falloir répondre à ce besoin quand c’est nécessaire. Vouloir empêcher que votre chien boive quand il fait 20°, ce n’est pas respecter son chien ! Ne pas prévoir de pause pour boire sur un parcours de 5km quand il fait 16°, ce n’est pas le respecter non plus !

J’insiste vraiment sur ce point qui est trop souvent négligé par l’humain.

Ensuite, il faut associer le fait de boire dans la flaque à un mot clé et d’y mettre un autre mot clé quand vous voulez que le comportement se termine. C’est aussi simple que ça (bon en théorie du moins) !

Voila comment j’ai procédé avec mon chien :

Quand je voyais qu’Olaf voulait boire ou commençait à baisser la tête pour boire dans une flaque d’eau, je l’en empêchais et j’attendais la flaque d’eau suivante pour m’arrêter. À ce moment-là, quand il buvait je lui disais « Water-Stop » (le terme water-stop vient d’un musher, mais on peut utiliser n’importe quel mot évidemment). Ensuite, pour quitter la flaque, je lui disais « fini » et on repartait.

Il n’a pas fallu fort longtemps pour qu’il enregistre le fait que « Water-Stop » signifie « on va boire ».

C’est du simple conditionnement.

Mes recommandations

Apprendre le water-stop à votre chien va vous donner le « contrôle » de la prise d’eau pendant votre course, mais ça va surtout faire de vous la personne responsable de son bien-être, de sa motivation à courir et du fait qu’il va continuer de vous écouter, car il vous fait confiance.

Forcément, si vous l’empêchez de boire quand il a soif, il va de nouveau le faire de lui-même!

Voila donc quelques recommandations pour améliorer votre relation grâce à la confiance :

  • Si vous partez pour plusieurs km en entrainement et qu’il fait plus de 10°C, prévoyez de l’eau ou choisissez un parcours où vous croiserez des points d’eau ;
  • En compétition, parcourez le parcours à l’avance pour repérer les endroits où le chien pourrait boire (flaques, seaux prévus par les organisateurs,…). N’oubliez pas que 5 secondes de « perdues » à une flaque vaut mieux que passer les 2 derniers km à coté de votre chien..
  • Prévoyez à l’avance combien d’arrêts vous allez faire. Il m’est arrivé lors du repérage d’une course de prévoir 2 arrêts, car il faisait trop chaud. Je m’y suis tenu et mon chien a tracté tout le long.
  • Ne le laissez pas boire une trop grosse quantité d’eau, ce qui pourrait être dangereux pendant l’effort ;
  • Parfois, simplement le fait de le laisser mettre ses coussinets dans l’eau suffit pour qu’il reparte de plus belle !

Pour finir cet article, je vais encore insister une dernière fois sur le fait de respecter son chien et ses besoins et de se demander s’il ne fait pas trop chaud pour courir. N’oublions pas que les chiens ne thermo-régulent pas comme nous et que la température n’a pas le même effet sur eux que sur nous.

La prévention reste quand même la meilleure solution. À 5°C, c’est plus rare que les chiens veulent boire dans les flaques. Ne l’oubliez pas.

Bon entraînement!



Du pot à la gamelle !Un livre de recettes GRATUIT pour chiens et chats mettant en vedette le bouillon Vita

Inscrivez-vous pour recevoir notre livre de recettes GRATUITEMENT!

Permettez à votre animal de bénéficier des bienfaits du bouillon sous toutes ses formes et amusez-vous à lui créer des recettes qu’il prendra plaisir à déguster.

JE VEUX MES RECETTES GRATUITES !