Jérôme en bike | Vita DogTeam | Vita Nutrition Animale - www.vitanutrition.ca

Le Bikejoring : Article 1 : Choisir son vélo pour la pratique du sport

Le Bikejoring : Article 1 : Choisir son vélo pour la pratique du sport

Vous êtes ancien cycliste ? Vous êtes un passionné de Mountain bike ? Un accro de sensations fortes ? Un ancien coureur à pied blessé qui ne peut plus courir ? Bref, vous avez un chien et vous avez choisi de vous lancer dans le bikejoring?

Ce premier article d’une longue série va tenter de vous guider dans l’achat de votre vélo pour la compétition.

Bien entendu, les athlètes qui proviennent du monde du vélo ont déjà leur avis sur le sujet.
Pour les autres, je vous invite à suivre ce petit mémo qui va vous aider dans votre choix.

Tout d’abord, faites votre choix en fonction de vos envies et de vos désirs. Évitez de choisir un vélo pour faire comme votre adversaire, votre ami ou votre voisin.

Un vélo est un choix qu’on fait pour le long terme. C’est un choix important dans le cadre de la pratique du bikejoring.

Prenez le temps de vous arrêter quelques temps afin de vous poser les questions suivantes :

  • Quel est mon budget ?

Actuellement, vous trouverez sur le marché des vélos dont les sommes vont être fortement variables en fonction de la marque et de la qualité des pièces du vélo.

Fixez-vous un budget avant d’acheter votre vélo et essayez de trouver le meilleur rapport qualité-prix en fonction de celui-ci.

Actuellement, nous trouvons sur le marché beaucoup de fabricants différents.

N’achetez pas votre vélo sur un coup de cœur (ou de tête). Un beau vélo ne sera peut-être pas idéal pour la pratique du bikejoring.

  • Quel est le vélo idéal pour la pratique du sport ?

Une fois de plus, il y a plusieurs points à analyser afin de trouver le vélo qui vous semblera être idéal pour rouler avec votre chien.

Vélo rigide (hardtail) ? Vélo avec suspension auto-bloc ? Vélo full suspension ?

Prenez votre agenda et analysez chaque course de l’année. Si votre championnat ne propose que des circuits sans difficultés et roulants, vous pouvez y prendre part avec un vélo rigide (hardtail).

Si vous avez des circuits avec de grosses descentes et forts techniques, optez pour le full suspension.
Attention !!! Le full suspension va vous faire perdre en rendement lors des parties roulantes. Autrement dit, moins rapide qu’un vélo rigide sur le plat et en montées.

D’expérience, l’idéal est d’acheter un vélo avec une fourche auto-bloc. Vous pouvez à tout moment bloquer ou débloquer la fourche avant (et même arrière) en fonction du parcours. Lors de l’achat de votre vélo, demandez au revendeur si vous pouvez obtenir la fourche rigide. Il suffit alors d’effectuer un changement en fonction des circuits.

Qu’en est-il du vélo de cyclocross ? Pour l’avoir tenté, je le déconseille, car le cadre va être fort rigide et la section de pneumatiques beaucoup trop fines, ce qui va engendrer pas mal de crevaisons.

  • Quelle est ma taille de vélo ?

La taille du vélo se mesure principalement avec le cadre, c’est-à-dire depuis l’axe de pédalier jusqu’au serrage de la selle. Si vous le pouvez, achetez votre vélo chez un marchand qui va prendre vos mesures et vous vendre un vélo à votre taille.

Le réglage de la hauteur de selle est très important et facilement réalisable en effectuant ce calcul :
Mesurez la distance entre le sol et votre entre-jambe (appuyé sur le périnée) pieds nus, passez un manche à balai au niveau de votre entre-jambe et, bien entendu avec l’aide d’une tierce personne, demandez de vérifier avec un niveau l’horizontalité de celui-ci.

Pour la hauteur de selle qui vous sera nécessaire, vous n’aurez qu’à faire ce calcul :

EJ X 0.875 pour le vtt

  • Choix des pédales ?

Si vous avez un passé de cycliste, vous allez d’office opter pour des pédales « à clips ».
Si vous n’avez jamais fait de vélo, prenez le temps d’apprendre à rouler avec votre chien avant de passer à ce genre de pédales. Une fois que vous vous sentirez en confiance avec votre binôme, entrainez-vous avec les chaussures à clips, mais sans votre chien.

Il est important de pouvoir clipser et déclipser à tout moment.

Les pédales « à clips » vont vous apporter un gain de puissance par rapport aux autres.

Pour ce qui est des chaussures, avec le type de sports pratiqué, je conseille les chaussures de mountainbike qui permettent de marcher partout et à tout moment.

  • Alu ou Carbone ?

Bien que l’alu semble démodé, certains fabricants sortent encore des cadres très résistants et légers.
Le carbone est un très bon élément, mais il existe à nouveau plusieurs types de vélo en carbone.
Le bikejoring demande un vélo solide pouvant résister aux chocs et aux éventuelles chutes.

Le poids du cycliste est également un atout de choix.

Avant de choisir un vélo en carbone pour avoir un vélo hyper light, pensez à perdre vos kilos superflus grâce à un entrainement spécifique qui fera l’objet d’un autre article par la suite.

Il ressort évidemment que la combinaison HOMME + VÉLO doit être la plus légère possible afin de permettre au chien d’aller encore plus vite… Pensez- y.

Une fois que vous avez choisi votre cadre, pensez à l’équipement.

Le matériel va être soumis à de rudes épreuves. Il vous faudra donc opter pour un matériel solide.
Inutile de payer un cadre très cher et d’y ajouter du périphérique de bas de gamme.

  • Les points principaux pour gagner des secondes ?

Avant vos courses, essayez de faire une reconnaissance du parcours et de choisir votre pneumatique en fonction du sol. Inutile de laisser des pneus larges à grosses cales pour rouler sur terrains secs.
Par contre, par temps boueux et gras, un pneu avec de grosses cales va vous être bénéfique dans la tenue de route.

  • Mono-plateau ? Triple plateau ?

Commencez par vous tester sur un circuit qui pourrait-être celui d’une course. Prenez votre chrono et refaites le ensuite avec votre chien.

Si vous roulez avec un chien qui ne vous apporte pas d’amélioration, optez pour un triple plateau. Celui-ci va vous permettre de mouliner un maximum et d’aider le chien.

Si vous roulez avec un chien qui vous apporte une amélioration supérieure à 20% par rapport à votre temps individuel, optez pour un mono-plateau.

L’avantage du mono-plateau est que vous avez beaucoup moins de risque de dérailler.
Avec un triple-plateau, lors d’un changement brusque de vitesse, la chaine a parfois tendance à passer dans le vide et cela engendre l’arrêt du cycliste pour la replacer. Songez-y !

  • L’entretien du vélo

Si le temps est sec, vous pouvez vous permettre de laver votre vélo une fois semaine. Attention avec la poussière néanmoins ! Celle-ci se cache où l’on ne l’attend pas.

Si le temps est boueux, vous devrez laver votre vélo après chaque sortie. C’est le prix à payer pour préserver la longévité du vélo.

Mode d’emploi d’un bon lavage :

  • Placer votre vélo sur un pied ;
  • Rincez le vélo à l’eau claire une première fois ;
  • Utilisez un dégraissant sur les parties métalliques ( certaines marques vendent des produits tout fabriqué ) ;
  • Savonnez votre vélo avec du savon ;
  • Rincez votre vélo et insistez sur les parties métalliques ;
  • Utilisez votre compresseur afin de souffler votre vélo et le sécher ;
  • Regraissez les parties métalliques.

Avant la prochaine course, vérifiez que tout est en ordre !

Le mémo d’avant-course :

  • Vérifications des freins
  • Vérifications des serrages de roues
  • Vérifications des serrages des pédales
  • Vérifications de la châine
  • Vérifications des vitesses

À tous les 2 mois, il est nécessaire d’aller porter son vélo à l’entretien chez son marchand de vélo.
Il ne faut pas attendre de ne plus avoir de freins pour les remplacer.

Lors d’une course de bikejoring sous temps pluvieux et gras, les freins s’usent très rapidement.

  • Comment gonfler pour la course ?

Lorsque vous avez fait votre reconnaissance du parcours, vous avez repéré l’état du sol. Ainsi, en fonction de votre poids et du rendement du sol, choisissez de gonfler plus ou moins fort.

Me concernant, pour un cycliste de 85 kilos, je gonfle à 2.2 sur du terrain sec et 1.8 sur du terrain gras.
Le choix du vélo effectué, il est temps de passer à l’entrainement et ceci fera l’objet d’un nouvel article prochainement sur la page de VITADOGTEAM !

À suivre…

Tags:


Du pot à la gamelle !Un livre de recettes GRATUIT pour chiens et chats mettant en vedette le bouillon Vita

Inscrivez-vous pour recevoir notre livre de recettes GRATUITEMENT!

Permettez à votre animal de bénéficier des bienfaits du bouillon sous toutes ses formes et amusez-vous à lui créer des recettes qu’il prendra plaisir à déguster.

JE VEUX MES RECETTES GRATUITES !